Fujoshi の Yaoi ♂

❤ やおい ❤

Je te veux dans mon lit ~ ch3

Classé dans : Je veux te veux dans mon lit <3 — 3 août 2012 @ 16 h 23 min

 

Je te veux dans mon lit ~ ch3 dans Je veux te veux dans mon lit <3 tumblr_m3irn1ocXn1r5q02oo1_500-1Ptit AMV kuroko/kagami :3<<— Clic here for looking a little video :3

Ohayo ! 

Apres ce malheureux lapse de temps mega long nous remontons un chapitre ! Problème d’internet pour Baka-Izu et puis je ne la croiser pas souvent donc pour se passer les chapitres s’etait un peu rude. En plus Izu s’était arreté d’écrire comme ça ! Serait ce le syndrome de la page blanche ? Bon maintenant on a decidé de se mettre à fond dans ce blog ! :D Souhaitez nous du courage et ENGUELEZ NOUS quand le mot flemme souffle au coin de notre oreille (moi ça m’arrive souvent ^^’) !

Bon passons ! C’est temps ci je j’attend toute le semaine ma dose de Kuroko No Basuke, vous connaissez pas ? C’est un anime sur le basket, c’est assez bien fait, mais surtout que dans cette equipe de basket il y a que des mecs *///* !  Amitié viril oblige ! 8D Donc les derivé yaoi sa y va ! xD Si vous aimez, allez sur cette team: http://www.teamfairyrose.com/ (j’ai pas le droit de mettre directement les liens! Sa ce comprend en même temps et noubliez pas de les remercier !) ou sur ce tumblr: http://fyeahkurokonobasuke.tumblr.com/ où la fujoshi regroupe tout les fanart de ce manga ! Yaoi ou kawai ou sexe ou marrant ! :D voilà jeté un coup d’oeil sur tout sa !

En plus je suis verseau comme Kuroko et j’ai une pote (qui fait du basket et qui regarde l’anime) qui est lion comme Kagami *^* coincindence de foufou ! :sort:  NO Y U R I pleazz

Bonne lecture ;3

 

Riko.

~oÕo~~oÕo~~oÕo~~oÕo~~oÕo~~oÕo~~oÕo~~oÕo~~oÕo~~oÕo~~oÕo~

 Le lendemain lorsque je me levais, le réveil indiquait 10h30, Kazuma avait déjà quitté le lit. Je sorti des coussins et parti à sa recherche:

« -Kazu-chan??KAZUUUU-CHAAAAN!!! »

Je n’eut que le miaulement de son chat en signe de réponse. Lorsque j’arrivais à la cuisine je découvris un morceau de papier sur lequel était griffonné quelques mots. Je pris le papier et le lisais à vois haute

« -Je suis parti faire des course prend ta douche et va t’en je veux que tu sois parti avant que je rentre. »

Ma voix se brisa, la colère, la tristesse et l’incompréhension m’envahirent. Je m’asseyais et collais mes mains sur mon visage. Je fermais les yeux et essayer de réfléchir à la situation. Soudain le bruit d’une porte qui s’ouvre me fit sursauter. Je relevais la tête et cachais mes émotions derrière mon visage éternel de garçon pourri gâté et séducteur. Kazuma apparut dans la cuisine, je lui lançait un regard noir j’ouvrais la bouche pour parler mais Kazuma me coupa la parole:

« -Qu’est-ce que tu fou là? Je croyais avoir était clair pourtant! Crachat-il

Jamais je n’avais vue autant de haine dans son  regard, pourtant il me semblais déceler de la souffrance dans ses yeux. Il s’avançât vers moi et m’attrapa par le bras pour me diriger vers la porte je me retourné, me retrouver le dos collé à la porte et criais:

« -Lâche moi! Explique toi au moins!Enfoiré!

-Je t’ai dit de dégager salope! »

Ce qu’il venait de dire me transperçât le cœur. Comment pouvait-il me dire ça après la nuit que nous venions de passer ensemble? Comme d’habitude mon seul moyen de protection fut la provocation:

« -En attendant tu à adorer la baiser, hier la salope hein! Répondis-je d’un air sournois.

-C’est juste que tu me faisait pitié! Crois-moi sa n’ira jamais plus loin!

-Alors là ne t’inquiète pas j’en connais des bien meilleur que toi au lit!

Kazuma ne répondit pas il serra le point et l’envoya s’écraser sur la porte à moins d’un centimètre de ma tête seulement. Je savais qu’il valait mieux que je me taise, mais j’avais envie de le faire souffrir comme il venait de le faire. Je plantait un regard vicieux dans ses yeux et fit un sourire satisfait:

« -Oh serait-tu jaloux que je prenne du plaisir avec d’autres personnes? Lâchais-je d’un ton moqueur

D’un seul coup le regard de Kazuma se fit terrifiant, des flammes de haine brûlaient dans ses yeux tentant de cacher une souffrance insupportable. Kazuma m’attrapa par la taille et me tourna face contre la porte avec une main il attrapa mes poignet et les plaqua au dessus de ma tête. La peur me tordit le ventre, lorsque je senti son autre main se glisser dans mon t-shirt:

« -Qu’est-ce que…. lâche moi enfoiré!! Criais-je

-Alors c’est comme sa? Tout ce qui compte à tes yeux c’est le sexe? Tant que tu à du plaisir tu te fou de la personne. N’importe qui fait l’affaire n’est-ce pas?

« - Tu n’a pas de leçon à me donner, j’aime le sexe et alors? Ça ne te regarde pas si j’aime me faire baiser! Et avec qui je le fait se ne sont pas tes affaires même si c’est avec n’importe qui! Maintenant lâche moi!

-Si c’est comme sa… Lâcha Kazuma d’une vois plus que terrifiante »

Kazuma enleva sa cravate et sans me laisser le temps de me débattre, il noua mes poignet dans mon dos:

« -Kazuma! Fait pas ça arrête!! Kazuma je suis sérieux arrête ça! La peur me nouais le ventre, je ne le reconnaissais pas.

-Tu à dit que tu t’en foutais, tant que tu prend ton pied sa peut-être n’importe qui n’est-ce pas? »

Alors que j’allais répondre Kazuma mit sa main devant ma bouche et y introduisit deux de ses doigts. Il plongea son autre main  dans mon caleçon et sortit mon membre qu’il se mit à taquiner. Malgré la terreur qui me tordait le ventre, des frissons commençait à m’envahir. Kazuma me tourna face à lui et retira ses doigts de ma bouche, un léger filet de bave coula sur le coin de mes lèvres:

« -Kazuma…haa…arrête!

Kazuma ne répondit pas il me souleva et me jeta sur le canapé, il se mit à califourchon sur mes hanche. J’ouvrais une nouvelle fois la bouche pour protester mais Kazuma m’en empêcha en mordillant ma lèvre inférieure. La chaleur qui avait attisé mon corps la nuit dernière commença à se réveiller. Sa main droite frôla adroitement mon cou et descendit le long de ma gorge pour se diriger vers mon torse, ce qui provoqua un doux frisson qui suivit le même itinéraire que sa main. Puis continuant de taquiner mes tétons il m’embrassa avec force il inséra sa langue dans ma bouche et tortura la mienne avec violence, paniquer par cette brutalité, je chercher ma respiration en vain. Mes main toujours liées, se crispèrent et mon corps se tendit. Ma tête tournait prise de vertige. Finalement, Kazuma se décida à libérer ma bouche. Je pus donc retrouver ma respiration haletant. Kazuma dirigea sa langue vers mon oreille et commença à jouer avec. Un bruit mouillé, érotique, se fit entendre lorsque sa langue alla chatouiller le creux de mon oreille. Puis il attrapa le lobe de cette dernière entre ses dent et le chatouilla avec sa langue. De violent frissons parcoururent ma colonne vertébrale. Bien que je sois totalement effrayer mon corps se mit à répondre aux plaisir que Kazuma me donnait. Avant même que je ne m’en rende compte la langue de Kazuma torturais l’un de mes tétons. D’un coup avec sa main libre il pinça brutalement l’un de mes tétons tandis qu’il suça l’autre avec force, m’arrachant un cri de plaisir :

« -AAAAAHHH !! »

Kazuma releva la tête et me fixa avec un sourire carnassier. Puis comme si de rien n’était, il repris sa torture. Au bout d’un moment il saisi mon membre et se mis à le caresser d’une main déterminée. En quelques seconde je me sentit durcir. Ma respiration saccadée avouait le plaisir que je prenais malgré mon malaise. Soudain je sentis sa main chercher l’entrée, avant même que je ne puisse protester Kazuma avait inséré un doigt, je me mordis la lèvres pour ne pas gémir :

« -Ne fait pas le timide alors qu’hier tu criais comme une petite vierge… Soufflât Kazuma au creux de mon oreille, ce qui me provoqua un frissons intense.

-Pourquoi tu fait ça ? Arrête je t’en prie Kazuma ! M’écriais-je

-La réponse ne te satisfera pas, je ne sais même pas si tu sera capable de l’entendre… Répondit-il d’un air soudainement froid, les yeux voilé par la mélancolie. »

Puis sans me laisser le temps de répondre il enfonça un doigt de plus, je luttais pour retenir mes gémissements. Mais je ne pus résister lorsque qu’il enfonça ses doigts plus profondément à la recherche de ma prostate. Sachant l’effet que cela me ferais je paniquer et m’excitais à la fois :

« -NON ! Kazuma pas là ! Je t’en prie arrê…AAAAHHHH, ngh… »

Kazuma venait de la trouver et la titillais ardemment de ses doigts. D’un seul coup il enfonça un troisième doigts qui alla directement rejoindre les autres afin d’augmenter cette torture qui me provoquer un plaisir intense à la limite de l’évanouissement. Seulement je résistais en m’empêchant de gémir une nouvelle fois, ce qui eu le don d’énerver Kazuma. Ce dernier me lança un regard provocateur et ses lèvres formèrent un sourire carnassier. Il se pencha sur moi et souffla à mon oreille :

« - Avec ce qui arrive je doute que tu puisse te retenir encore longtemps… »

Je ne put répondre, cette phrase provoquant un frisson intense dans tout mon corps je sentis mes entrailles s’exciter de plus belle réalisant ce qui allait se passer. Kazuma déboutonna son pantalon et en sorti son membre déjà dur, puis sans prévenir il l’enfonça d’un coup sec et violent à l’intérieur de moi provoquant un tremblement sur tout mon corps et m’arrachant un cri de plaisir :

« -AAAAAHHHHHH ngh »

Afin de m’empêcher de montré mon plaisir je me mordis les lèvres avec un telle violence que des goûtes de sang commencèrent à perler le long de ma bouche :

« -Je te l’avais dit que tu ne résisterais pas… Tu es pathétique… Soufflât-il

-Enfoirée ! »

Soudain il remarqua le petit filet de sang au coin de mes lèvres, avec la plus grande douceur, il se pencha sur moi et passa sa langue sur ma blessure. Puis sa colère repris le dessus et il se mit à me pilonner avec force, cette fois-ci je ne pu me retenir :

« -AAAAHHHH Kazu…ohh je t’en ngh prie arrête AAAAHHH !! »

Le plaisir s’accentuait je sentait le sexe de Kazuma s’enfoncer profondément en moi, mes entrailles se consumaient. Comprenant enfin que je ne pourrais rien y faire je décidais d’arrêter de le repousser et laissais mon corps entre les mains de cet homme que je n’arrivais pas à reconnaître. Les larmes s’accumulaient dans mes yeux mais je m’empêchais vivement de les laissaient couler. Le plaisir qui consumais mon corps était confrontais à une nouvelle douleur dans ma poitrine. Une douleur que je n’avais ressentis depuis bien longtemps…

4 commentaires »

  1. doki-doki dit :

    Ooooh sexy! triste par contre :0 j’espère que Kazuma saura s’expliquer parce que rejetter ton partenaire après le sexe, sans explication, ça se fait juste pas! è_é c’est horrible et terriblement blessant, dévastateur.

  2. Fauve dit :

    Je trouve se chapitre triste n.n Et j’espère que Kazuma a une bonne raison pour réagir comme sa, parce que moi je le trouve incompréhensible là :(
    Bientôt une suite ? :)

    • fujoshinoyaoi dit :

      Oui bientôt la suite nous sommes désolé d’avoir pris autant de retard mais nous avons eu quelques difficulté
      nous espérons que les fictions vous plaise!

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

1filmporno |
fessestivites |
hentaiworld |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sonialinfidele
| vosfemmesvoscopinesvosphotos
| Acalifourchon