Fujoshi の Yaoi ♂

❤ やおい ❤

L’enfer au Paradis ~ Chap 6

Classé dans : Enfer au "PARADIS" — 13 août 2012 @ 10 h 30 min

 

   L'enfer au Paradis ~ Chap 6 dans Enfer au

      Aujourd’hui j’ai choisi une image issues du manga « Stupid Story » dont je suis tombé amoureuse seulement en voyant les dessin sans compter l’histoire trop mignonne et rigolote je vous le conseille vivement :)

 

Ohayo mina-san ici Baka-Izu, désolée pour cette longue absence mais j’ai passer pratiquement toutes mes vacances chez mon Papa dans un trou un peu beaucoup pommé sans internet =O Mais après cette dure période me voilà te retour encore plus perverse que jamais « NYAAHAHAHAHAHAHHAHAH »!

Vois-ci don le chapitre n°6, je vous avoue que l’histoire n’avance pas vraiment sur ce passage Oo en effet je l’ai réserver pour laissé libre court à ma perversité qui me demander depuis deux semaine d’une voix suppliante: « Je t’en supplie laisse moi m’exprimer je suis vraiment inspirée en ce moment laisse moi remplir tes idées de sexe !!! » Évidement je n’ai pas pu refuser une telle offre ^^

Enfin voilà en tout cas je me suis éclatée à l’écrire et j’espère que vous y prendrez autant de plaisir à le lire

 Izu ! 

  Kissu!!! <3

 

 

 

      « L’enfer au Paradis Chap 6 » 

 

Masaki sorti lentement d’un sommeil profond et calme. Pour la première fois depuis un bon moment le jeune garçon avait passé une nuit paisible en dormant d’une seule traite. Sa première vue à son réveil fût Ryu. Masaki était emprisonné par les bras musclés mais souples de l’homme qui l’avait sauvé. Masaki contempla Ryu avec sérénité. Le visage de ce dernier qui paraissait si dur, était détendu pendant son sommeil. Le petit blond détailla attentivement, son visage avant de lentement descendre son regard vers les épaules larges et musclé de Ryu. Puis ses yeux finirent leur inspection sur le torse magnifiquement bien dessiné du grand brun.

Masaki se dit que finalement, si c’était Ryu qui l’enfermait dans cette prison douce et chaleureuse, il voulait bien y rester toute sa vie.

Les paupières du grand brun s’ouvrirent lentement laissant apparaître ses yeux émeraudes. Masaki ferma vite les siens feignant le sommeil. L’homme aux yeux vert, ayant remarqué le manège du blondinet, accrocha un sourire amusé sur son visage. Il avançât lentement ses lèvres et les déposa avec douceur sur le creux entre le front et le nez de Masaki :

« -Bonjour gueule d’ange. Soufflât-il »

Le blondinet s’obstinât à faire semblant de dormir. Trouvant que la plaisanterie avait assez durée, Ryu approcha cette fois-ci ses lèvres vers l’oreille du jeune garçon :

« -Tu va faire semblant de dormir encore longtemps ? Tu es vraiment mignon quand tu fait l’enfant, sa me donne envie de te faire des chose pas très catholique… Si tu continue je ne pourrais bientôt plus me retenir. Chuchotât-il en lui mordillant l’oreille. »

Masaki fut parcourue par un violent frissons il ouvrît les yeux sans pouvoir pour autant soutenir le regard du grand brun et ses joues s’empourprèrent. Ryu déposa un nouveau baiser sur son front :

« - Je plaisante gamin je ne te ferait rien si tu n’es pas d’accord. Je t’aime trop pour être capable de te faire du mal Annonçât-il d’une voix douce et rassurante. »

Masaki fût toucher et gêner par les paroles de Ryu. Les joues du jeune blond rougirent de plus belle et des larmes de bonheur lui montèrent au yeux. Le brun le regarda avec douceur et amusement. Il passa sa langue sur les larmes du jeune garçon :

« -Tu pleure pour si peu ? Tu es vraiment sensible. Soufflât-il

-Tais-toi ! S’exclamât Masaki »

Ce dernier se réfugia contre le torse musclé et chaud de Ryu afin de cacher ses larmes et sa gêne. Ryu resserra doucement son étreinte :

« -Masaki, je t’aime »

Le blondinet ne répondis pas. Il garda sa tête collé contre le torse du brun. Soudain il fut pris d’une tentation irrésistible quoique qu’un peu effrayante. Ses lèvres furent prisent par l’envie de se poser sur le corps d’Apollon de l’homme qui l’enlaçait. Avant même de s’en rendre contre, Masaki avait déposé un baiser doux et furtif entre les pectoraux de Ryu. Inconsciemment il renouvela sa folie encore une fois. Le corps du grand brun se couvrit de chair de poule :

« -Si tu continue je ne pourrais vraiment pas me retenir. Soufflât Ryu. »

Cependant Masaki ignorât l’avertissement du grand brun et continuât à couvrit son torse de baiser hésitant mais fiévreux.

Ryu attrapa le visage du blondinet et pressa doucement ses lèvres contre les siennes. Puis avec la plus grand tendresse il inséra sa langue dans la bouche du blond.

Ryu prît la langue de sa proie dans la sienne. Ses mains s’aventurèrent sur le corps blanc de Masaki qui fût traversé par un violent frisson. L’homme à la musculature imposante dirigea ses mains vers les tétons du blondinet et les caressa ardemment les pinçant doucement entre ses doigts. Masaki sentis son corps se réchauffer à une vitesse incroyable. Inconsciemment lui aussi avait laissé ses mains se promener sur le corps de Ryu à leur guise. Le brun libéra la bouche de Masaki, il sorti sa langue et la laissa glisser sur le menton du blondinet, puis le long de sa gorge jusqu’à son torse, pour finir son trajet sur l’un des tétons qu’il mordilla assez fort pour arracher un cri de plaisir à sa victime :

« -Physiquement aussi tu es très sensible. S’exclamât-il

-Ne dit pas des choses comme ça ! Crétin ! S’écria Masaki, les joues rougit par la gêne.

-C’est l’expression que je préfère chez toi ! Répondit Ryu. »

Le blondinet ne prît pas la peine de répondre. Ryu continua la douce torture suçant avidement les tétons de sa victime. Masaki se perdit peu à peu dans le plaisir que lui donnait le grand brun, ses hanches frémissaient. Au contacts des caresses de Ryu, sa peau le picotait doucement sous l’effet d’un léger frisson. Ryu déposa des baiser sur la peau douce de Masaki, tout en remontant vers sa gorge, arrivé a destination, il planta légèrement ses dent dans sa peau fine. Le blondinet hoqueta, ses sensations se mélangeaient, la petite douleur qu’il avait ressenti avait était accompagné d’une monté d’excitation qui fit durcir son sexe, ce qui n’échappât pas à son assaillant :

« -Alors ça t’excite tant que ça le fait que je te domine ? Demandât-il en souriant

-Aaah…Arrête… Gémît Masaki le souffle court »

Ryu porta son regard vers le membre en érection du blondinet :

« -Tu me demande d’arrêter alors que tu es comme ça ? S’exclamât-il d’un air taquin. »

Le brun effleura légèrement le sexe de sa proie, qui frissonna à son contact :

« -Ah…aah…. gémît-il »

Satisfait par la réaction de Masaki, Ryu prît le membre de sa proie et commença à faire des va viens avec sa main. Quelques gouttes d’un liquide chaud glissèrent le long du sexe du jeune homme et s’écoulèrent entre ses fesses. Ce dernier ne pouvait plus réprimé ses cris de plaisir. Soudain il sursauta lorsqu’il sentit Ryu enfoncer un doigt à cet endroit. Par réflexe il attrapa le poignet du grand brun pour le stopper, mais celui-ci se mit à effectuer de légères rotation à l’intérieur du blondinet. Masaki sentait le doigt de Ryu frotter contre ses parois internes. Le plaisir amenait Masaki à des sommet, son corps brûlait de désir et ses entrailles se consumaient. Le plaisir augmenta encore lorsqu’un deuxième doigt s’immisça en lui. Sa main était encore sur le poignet de Ryu mais elle n’opposait aucune résistance, amollie par le plaisir. Le grand brun enfonça ses doigt plus profondément en Masaki. Il s’amusa à les écarter, puis à les resserré pour les enfoncer encore plus profondément en effectuant des mouvement circulaire, arrachant des plaintes et des cris de plaisir à Masaki. Ce dernier se tortillait dans tout les sens sous l’effet de cette torture paradisiaque :

« -Ooooh….Ryu…Aaaahhh..J’en peu…ngh plus…. Haleta Masaki.

-Ce n’est pas encore fini. Soufflât Ryu »

Au même moment il enfonça ses doigts encore plus profondément, d’un seul coup Masaki se cambra crispant tout les muscles de son corps. Une sensation insupportable de plaisir traversa son corps comme si il avait reçu une décharge électrique pendant à peine une demi-seconde qui parurent beaucoup plus :

« -Aah… Aaaaaaaah… S’écria Masaki submergé par cette vague indescriptible de plaisir »

Son corps retomba délicatement sur le lit, tout ses muscles se décontractèrent vidés de leur force laissant le jeune totalement épuisé. Ryu retira ses doigts qui était à l’intérieur et lécha la main qui tenais le sexe de Masaki pour en absorber le liquide qui en avait jailli :

« -Je retire ce que j’ai dit tout à l’heure, l’expression que je préfère c’est celle que tu avait juste à l’instant. Chuchotât Ryu à l’oreille du blondinet. »

Ce dernier attrapa un coussin et le plaqua contre sa figure rougit par la honte :

« -Je savais que sa te ferais du bien mais je n’aurais jamais pensé que toucher ta prostate te ferais avoir un orgasme. Reprît le brun, amplifiant la gêne de sa victime. »

Il retira le coussin du visage de Masaki et l’embrassa tendrement. Puis doucement il enfonçât son membre dur à l’intérieur du blondinet. Bien que le corps de ce dernier soit complètement exténué à cause de sa prostate, la pénétration de Ryu ralluma le feu qui l’avait consumé une minutes plus tôt.

Cette fois-ci il ne ressentit aucune douleur, seulement du plaisir. L’homme au regard émeraude entoura Masaki de ses bras puissant et le souleva pour l’asseoir sur lui. Dans cette position le jeune garçon sentait le sexe de son partenaire s’enfoncer profondément en lui, le remplissant entièrement. Sans prévenir Ryu entama une série de coups de reins qui, bien que tendres, étaient brutaux et rapides. Le blond crispa ses jambes autour de la taille de son tortionnaire :

« -Aaaaaah…Ryu…. c’est ngh trop….Ooooh ! Gémît-il noyé dans des sensation de pure extase. »

Ryu continua ses va et viens avec passion, il mordilla la clavicule de sa proie lui provocant des frissons incontrôlable. Le grand brun continuais de le pilonner avec force tandis que Masaki sentait son corps trembler et son membre se crisper, près à exploser une nouvelle fois. Tandis qu’il agrippait à Ryu, ce dernier resserra son étreinte pénétrant le blondinet d’un coup profond et violent. Masaki sentit son corps se crispé à nouveau. Alors qu’il sentait le liquide brûlant de Ryu jaillir en lui, une nouvelle vague de plaisir le traversa le laissant éjaculer dans un gémissement.

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

1filmporno |
fessestivites |
hentaiworld |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sonialinfidele
| vosfemmesvoscopinesvosphotos
| Acalifourchon